19/02/2023
Articles
Guides

Bongs : Types et parties de tuyaux d’eau

Les bongs sont l’une des formes les plus courantes de consommation de cannabis, notamment de fleurs sĂ©chĂ©es. Jetons un coup d’Ĺ“il aux types et aux parties des bongs.

L’histoire des bongs

Histoire du bong

On pense que le mot « bong » est dĂ©rivĂ© du mot thaĂŻlandais « baung », qui dĂ©signe traditionnellement une pipe en bois ronde faite de bambou et qui a Ă©galement pris la dĂ©finition moderne d’une pipe Ă  fumer cylindrique. Certains font remonter l’utilisation d’un bang pour filtrer et refroidir la fumĂ©e Ă  la dynastie chinoise des Ming. Selon d’autres tĂ©moignages, le bang Ă©tait utilisĂ© en Afrique, oĂą les tribus enfonçaient des bongs en terre dans le sol, en utilisant les mĂŞmes principes que les bongs modernes. Il existe mĂŞme des rapports sur d’anciens bongs en or pur utilisĂ©s par un peuple de guerriers nomades dans ce qui est aujourd’hui la Russie.

Les bongs sont Ă©galement Ă©troitement liĂ©s au narguilĂ©, un type de pipe Ă  eau gĂ©nĂ©ralement utilisĂ© pour fumer du tabac aromatisĂ©. Les pipes Ă  eau utilisent un tuyau comme embout et peuvent ĂŞtre conçues de manière Ă  ce que plusieurs personnes puissent profiter de la fumĂ©e d’une seule pipe. Aujourd’hui, les narguilĂ©s peuvent prendre de nombreuses formes et tailles, mais les versions les plus courantes sont soufflĂ©es Ă  la bouche dans du verre par des artistes qui allient science et art pour crĂ©er des chefs-d’Ĺ“uvre Ă  la fois beaux et fonctionnels. Cependant, il n’en a pas toujours Ă©tĂ© ainsi. Au cours de son Ă©volution, le bang a Ă©galement Ă©tĂ© fabriquĂ© Ă  partir de matĂ©riaux tels que le bois sculptĂ© Ă  la main, le bambou, la cĂ©ramique et mĂŞme le plastique. Nombreux sont ceux qui apprĂ©cient la capacitĂ© de MacGyver Ă  transformer Ă  peu près n’importe quoi en bang, de la bouteille de Coca-Cola Ă  la pastèque, en passant par toutes les formes intermĂ©diaires.

Pièces de bang

L’anatomie d’un bang standard peut ĂŞtre divisĂ©e en cinq parties de base :

  1. bol
    La tĂŞte est l’accessoire bulbeux dans lequel les fleurs de cannabis sĂ©chĂ©es sont chargĂ©es et brĂ»lĂ©es. Elle est souvent amovible afin de pouvoir fonctionner comme un carburateur.
  2. carburateur
    Le carbureto, est un petit trou qui permet Ă  l’utilisateur de libĂ©rer la fumĂ©e de toute la chambre du bang et de complĂ©ter le tirage. Le type de carburateur le plus courant dans les bongs en verre est un carburateur Ă  tirette ou Ă  glissière, qui est exposĂ© lorsque la tĂŞte est retirĂ©e.
  3. downstem
    Le « downstem » est le petit tube par lequel la fumĂ©e passe du bol Ă  la base, oĂą elle percole ensuite dans l’eau.
  4. base
    La base est le fond d’un bang et peut prendre plusieurs formes selon le style. Une base en forme de bulle ou de tasse est souvent utilisĂ©e pour former la chambre Ă  eau oĂą la fumĂ©e se refroidit en passant dans l’eau.
  5. tube
    Le tube qui se termine par l’embout est la chambre qui se remplit de fumĂ©e après avoir Ă©tĂ© filtrĂ©e par l’eau. D’autres fonctions, telles qu’un pincement de la glace, sont souvent intĂ©grĂ©es dans la conception du tube.

Les différents types de bongs

Voici quelques exemples qui montrent comment fonctionnent certains des différents types de bongs :

Bongs : Types

Salvager

Le Salvager est conçu pour ĂŞtre efficace. La fumĂ©e s’infiltre d’abord dans le percolateur situĂ© Ă  l’extrĂ©mitĂ© du « downstem ». Puis elle passe par le recycleur interne, qui recycle la fumĂ©e pour une seconde diffusion avant d’atteindre l’embout.

Einstein

Types de bongs

Ce bang comprend deux styles diffĂ©rents de percolateurs. Le premier est un perc « nid d’abeille » qui recycle la fumĂ©e dans le second perc, appelĂ© perc suisse en raison des trous qui ressemblent Ă  du fromage suisse et qui servent Ă  diffuser la fumĂ©e.

Poseidon

Cette pièce comporte deux chambres de percolation distinctes, toutes deux Ă©quipĂ©es de pommes de douche inversĂ©es. La fumĂ©e s’Ă©coule Ă  travers les pommeaux de douche et est continuellement dispersĂ©e lorsqu’elle passe Ă  travers le perc en « nid d’abeille » entre les chambres individuelles.

Avantages de fumer Ă  partir d’un bang

Le principal avantage d’un bong est que la fumĂ©e est refroidie et filtrĂ©e par l’eau, de sorte qu’une bouffĂ©e rĂ©gulière est possible mĂŞme si une grande quantitĂ© de fumĂ©e est inhalĂ©e. Pour ceux qui conditionnent gĂ©nĂ©ralement leur marijuana en joints, les bongs offrent une perforation rafraĂ®chissante tout en conservant le spectre piquant des arĂ´mes et des saveurs que produit le cannabis. Si l’on compare l’expĂ©rience du bang Ă  celle d’une pipe sèche traditionnelle, le rĂ©sultat est un tirage beaucoup plus doux, moins dur et plus facile pour la gorge et les poumons que la chaleur chaude et sèche d’une pipe Ă  main.

InconvĂ©nients de l’utilisation d’un bong

Les bongs ne sont pas adaptĂ©s aux dĂ©placements frĂ©quents. Il est bon de nettoyer le bang après chaque utilisation, ou au moins de verser l’eau. C’est pourquoi les bongs demandent plus d’entretien que les pipes ordinaires.

Articles connexes :

Published by Sakul

19/02/2023

Post a comment

Login
OR
Register
to make a comment