15/02/2022
Articles
Santé

Fumer de la marijuana n’augmente pas le risque de cancer du poumon

Les r√©sultats d’√©tudes r√©centes montrent clairement que l’inhalation de la fum√©e de marijuana n’est pas canc√©rig√®ne et n’augmente pas le risque de cancer.

Déformation du tabac

du tabac dans un joint de marihuana

Les patients et les consommateurs de cannabis venant de l’√©tranger sont souvent perdus lorsqu’ils arrivent en Europe. Dans notre pays, les joints sont m√©lang√©s √† du tabac dans une proportion plusieurs fois sup√©rieure √† la teneur en cannabis. Au Canada, aux √Čtats-Unis et dans de nombreux autres pays du monde, c’est inacceptable. M√™me les gros fumeurs de tabac de l’autre c√īt√© de l’Atlantique ne penseraient pas √† m√©langer tabac et ganja.

Ils sont g√©n√©ralement tr√®s attach√©s √† la s√©paration du tabac, dont la consommation pose probl√®me √† la grande majorit√© d’entre eux, contrairement au cannabis, qui ne pose probl√®me qu’√† un pourcentage minime, voire nul. En Hollande et en Allemagne, de nombreux patients fument la marijuana qui leur a √©t√© prescrite avec une teneur en tabac colossale que les patients am√©ricains ne feraient que secouer la t√™te avec perplexit√©..

Ce ph√©nom√®ne peut probablement s’expliquer par les diff√©rentes histoires des march√©s noirs dans les diff√©rentes parties du monde. Jusqu’√† la fin des ann√©es 1990, les Europ√©ens pr√©f√©raient le haschisch, qu’ils fumaient exclusivement pur dans des pipes. Aujourd’hui, aux Pays-Bas et dans d’autres pays europ√©ens, on pr√©f√®re fumer des joints, mais ceux-ci pr√©sentent souvent des probl√®mes de combustion en raison de leur poids important.

Dans les ann√©es 1960 et 1980, l’herbe dominait le march√© noir aux √Čtats-Unis. Des joints plus minces ont √©t√© emball√©s, qui √©taient aussi solides que les joints europ√©ens et qui, en m√™me temps, n’avaient pas trop de probl√®mes de br√Ľlure lorsqu’ils √©taient bien grill√©s. Aujourd’hui, les Am√©ricains pr√©f√®rent vaporiser le haschisch, qui est √† la fois plus abordable et plus acceptable √† leurs yeux que les joints en sachet.

Les Européens roulent au tabac

fille fumant un joint de marihjuana

Le fait que les √©tudes europ√©ennes se soient r√©v√©l√©es n√©gatives pour l’inhalation de marijuana s’explique probablement par le fait que la plupart des personnes test√©es sont √©galement des fumeurs de m√©lange tabac-marijuana ou l’ont √©t√© dans le pass√©. Cependant, pour obtenir des r√©sultats d’√©tude objectifs, il est √©videmment n√©cessaire de ne tester que les fumeurs de marijuana pure √† long terme.

Ce sont ces √©tudes beaucoup plus pr√©cises qui sont r√©alis√©es par Med-Cannabis aux √Čtats-Unis et au Canada, en raison d’une approche plus lib√©rale de la consommation de cannabis et de la recherche. Les r√©sultats de la recherche sont uniformes : contrairement au tabac, il n’y a pas de relation entre le fait de fumer du cannabis et le d√©veloppement de maladies des voies respiratoires sup√©rieures, ainsi que le d√©veloppement du cancer du poumon. La derni√®re √©tude publi√©e indique ce qui suit:

L’inhalation r√©guli√®re de marijuana ne provoque pas de changement significatif dans les poumons des utilisateurs. Le risque de maladie pulmonaire associ√© √† la consommation de cannabis est tr√®s faible et incomparablement faible par rapport √† la consommation de tabac.

la marijuana médicale soigne les poumons

Depuis 2006, au moins quatre √©tudes ont √©t√© publi√©es pour confirmer ces travaux universitaires, qui comparent collectivement environ 5 000 cas. L’ann√©e 2013 L’√©tude intitul√©e ¬ę¬†Effects of Marijuana Smoking on the Lung¬ę¬†, publi√©e par l’American Thorax Society, consid√®re que fumer de la marijuana est b√©n√©fique pour les poumons et non canc√©rig√®ne. Cette recherche a √©t√© men√©e par le professeur Donald Tashkin, pneumologue renomm√©.

Professeur Donald Tusk étude sur la marijuana

Dans une s√©rie de publications, il a d√©montr√© √† plusieurs reprises les propri√©t√©s stimulantes de la marijuana sur les voies respiratoires sup√©rieures et l’absence d’effet canc√©rig√®ne sur les poumons. M. Tashkin √©tait auparavant l’un des principaux pneumologues des √Čtats-Unis. Il avait √©t√© charg√©, sous l’administration Reagan, de produire des r√©sultats n√©gatifs dans le cadre de recherches sur le tabagisme au cannabis afin de justifier scientifiquement le durcissement significatif de la gestion du cannabis qui √©tait le fait de la politique du ¬ę¬†cow-boy¬†¬Ľ au d√©but des ann√©es 1980.

Tashkin a fait ce qu’on lui demandait, mais il a en m√™me temps trouv√© le sujet de son √©tude pour les 30 ann√©es suivantes. Il ne fait d√©sormais aucun doute que, parmi les pneumologues, c’est Tashkin qui travaille le plus intens√©ment √† la recherche sur les effets du cannabis sur les poumons. Sa derni√®re √©tude a √©t√© men√©e sur 1 200 sujets et les r√©sultats sur le d√©veloppement du cancer du poumon √©taient n√©gatifs m√™me chez les fumeurs qui avaient fum√© plus de 20 000 joints dans leur vie. En 2009, un ancien ennemi du cannabis notait ceci :

Dans le pass√©, mes recherches m’ont donn√© l’impression que si la marijuana a un effet n√©gatif sur les poumons, elle ne devrait pas √™tre l√©galis√©e en raison de son impact n√©gatif sur la sant√© publique. Ce n’est pas le cas aujourd’hui. Je suis convaincu que le cannabis ne doit pas √™tre stigmatis√© comme une substance ill√©gale. Le tabac et l’alcool sont des substances incomparablement plus dangereuses, tant en termes de sant√© que de pertes sociales.

Problèmes liés à la consommation de mélanges de tabac dans les joints.

elon musk fume un gros joint de marijuana

Malheureusement, de nombreux probl√®mes de sant√© sont associ√©s au fait de fumer des m√©langes de tabac dans des joints. M√™me fumer de la marijuana pure est une mauvaise solution par rapport au vapotage ou √† la consommation d’edibles de cannabis. Compte tenu de la tendance actuelle √† un mode de vie sain, il est logique que les consommateurs de cannabis privil√©gient de plus en plus ces modes de consommation totalement inoffensifs, et en fait sains. Lors de la renaissance du cannabis dans les ann√©es 1970, peu de gens √©taient conscients des risques li√©s au fait de fumer du tabac, c’est pourquoi les joints de tabac ont √©t√© facilement accept√©s par le grand public.

Fumer des joints de tabac comporte surtout un risque de d√©pendance, mais seule la d√©pendance psychologique du vapotage au cannabis rend la plupart des consommateurs d√©pendants de la nicotine. La plupart de ces personnes vous diront ¬ę¬†Je n’ai aucun probl√®me sans herbe, je vais juste fumer plus de cigarettes¬ę¬†. Un autre avantage de la consommation de cannabis pur par rapport aux m√©langes est qu’il n’y a aucun probl√®me √† faire des pauses plus longues pour l’usage r√©cr√©atif. Enfin et surtout, la consommation de cannabis pur a un effet sur l’effet final. Enfin et surtout, la consommation de cannabis pur a un effet sur l’effet final.

sac vulcain de vaporisation du cannabis

Fumer du cannabis aide-t-il à lutter contre le cancer du poumon ?

Les biopsies de tumeurs chez les animaux trait√©s au THC ont montr√© qu’il avait des propri√©t√©s suppressives de tumeurs sur les maladies des animaux test√©s. Les biopsies de tumeurs chez les animaux trait√©s au THC ont montr√© qu’il avait des propri√©t√©s suppressives de tumeurs sur les maladies des animaux test√©s.

marijuana comestible

La liberté de choix

Depuis l’essor triomphal du vapotage, la grande majorit√© des ¬ę¬†patients du cannabis¬†¬Ľ savent que le vapotage et l’alimentation sont les formes les plus saines connues de consommation de cannabis. Cependant, il va de soi que les joints ne vont pas dispara√ģtre de la culture du cannabis. Cependant, le roulage de joints purs est de plus en plus accept√© dans la soci√©t√© car il ne dissuade pas les opposants au tabac.

Published by Kotelnik

15/02/2022

Post a comment

Login
OR
Register
to make a comment