10/02/2023
Articles
Études
Santé

Le cannabis peut-il inhiber les parasites dans ton intestin ?

Les parasites sont un problème courant pour les gens du monde entier. Peu de gens remarquent qu’ils en ont, mais ils peuvent lentement faire beaucoup de dĂ©gâts dans notre corps. La bonne nouvelle est que le cannabis inhibe les parasites.

Le cannabis est utilisĂ© depuis des milliers d’annĂ©es pour diverses applications mĂ©dicales, du traitement du cancer du sein Ă  la lutte contre l’Ă©pilepsie, mais sa consommation pourrait prĂ©senter un autre avantage pour la santĂ©.

parasite surpris
Le cannabis inhibe les parasites

Des chercheurs de l’universitĂ© d’État de Washington ont dĂ©couvert que les tribus de chasseurs-cueilleurs qui fument du cannabis sont moins susceptibles d’ĂŞtre infestĂ©es par des vers intestinaux. La tribu, un groupe pygmĂ©e appelĂ© Aka, vit dans le bassin du Congo et constitue l’un des derniers groupes de chasseurs-cueilleurs au monde. Sur les près de 400 adultes Aka interrogĂ©s, 70 % des hommes et 6 % des femmes consommaient rĂ©gulièrement du cannabis (les femmes de la tribu s’abstiennent apparemment de consommer rĂ©gulièrement du cannabis car elles pensent que cela peut nuire Ă  leur fĹ“tus si elles sont enceintes). Alors que 95% du groupe Ă©tait infectĂ© par des ankylostomes et des ascaris, les consommateurs rĂ©guliers de cannabis avaient beaucoup moins de parasites que les non-consommateurs.

Pour citer les chercheurs :

« La charge vermineuse Ă©tait significativement corrĂ©lĂ©e nĂ©gativement avec le THCA, ce qui correspond Ă  l’hypothèse de l’utilisation de mĂ©dicaments chimiothĂ©rapeutiques. »

cannabis-inhibe-parasites

Il est Ă©galement intĂ©ressant de noter que les utilisateurs de cannabis Ă  forte dose Ă©taient moins enclins Ă  se rĂ©infecter après avoir Ă©tĂ© traitĂ©s avec un vermifuge pour les parasites un an plus tard. Les membres de la tribu ne semblent pas s' »automĂ©dicamenter » consciemment pour Ă©loigner les parasites, mais les chercheurs pensent que leur « envie » de cannabis peut nĂ©anmoins ĂŞtre dĂ©terminĂ©e biologiquement. Ed Hagen, l’un des coauteurs de l’Ă©tude, a dĂ©clarĂ© : « Tout comme nous avons un goĂ»t pour le sel, nous pourrions avoir un goĂ»t pour les toxines psychoactives des plantes parce que celles-ci tuent les parasites. »

Dans une Ă©tude de 2018, des chercheurs ont dĂ©couvert que les vers parasites comme les mammifères possèdent un système endocannabinoĂŻde qui peut aider le ver et les hĂ´tes qu’il infecte Ă  survivre en rĂ©duisant la douleur et l’inflammation chez l’hĂ´te, selon une Ă©quipe interdisciplinaire de chercheurs. La recherche, menĂ©e dans un modèle de souris, identifie les voies de signalisation cellulaire associĂ©es au système endocannabinoĂŻde qui pourraient ĂŞtre ciblĂ©es pour dĂ©velopper des traitements thĂ©rapeutiques visant Ă  Ă©liminer l’infection par le ver ou Ă  amĂ©liorer les rĂ©sultats de l’infection.

« Au cours d’une infection par un ver, l’intestin de l’hĂ´te produit ces molĂ©cules semblables au cannabis, peut-ĂŞtre comme un filet de sĂ©curitĂ© pour attĂ©nuer la rĂ©ponse Ă  la douleur », a dĂ©clarĂ© Nicholas V. DiPatrizio, professeur adjoint de sciences biomĂ©dicales Ă  la facultĂ© de mĂ©decine de l’UCR et codirecteur du projet de recherche. « Ce que nous avons dĂ©couvert maintenant, c’est que les vers produisent Ă©galement ces cannabinoĂŻdes naturels tout au long du processus d’infection et surtout lorsque les vers pĂ©nètrent dans la peau, ce qui attĂ©nue encore la rĂ©ponse Ă  la douleur de l’hĂ´te. »

  Les parasites dans ton intestin

Le système endocannabinoĂŻde est prĂ©sent chez tous les mammifères, mais des Ă©tudes rĂ©centes suggèrent qu’il pourrait ĂŞtre encore plus primitif. Par exemple, une Ă©tude a rapportĂ© que les champignons de la truffe noire produisent de l’anandamide, un type d’endocannabinoĂŻde, peut-ĂŞtre comme un mĂ©canisme pour attirer les cochons truffiers, qui mangent les truffes et rĂ©pandent leurs spores. Le ver C. elegans possède Ă©galement un système endocannabinoĂŻde qui pourrait servir Ă  rĂ©guler sa consommation de nourriture.

DiPatrizio, un physiologiste spécialisé dans la recherche sur les endocannabinoïdes, a déclaré :

Ce système est connu pour attĂ©nuer les rĂ©ponses Ă  la douleur. Lors d’une infection par un ver, l’intestin de l’hĂ´te produit ces molĂ©cules semblables au cannabis, peut-ĂŞtre comme un filet de sĂ©curitĂ© pour attĂ©nuer la rĂ©ponse Ă  la douleur. Nous avons maintenant dĂ©couvert que les vers produisent Ă©galement ces cannabinoĂŻdes naturels tout au long du processus d’infection et surtout lorsque les vers pĂ©nètrent dans la peau, ce qui attĂ©nue encore plus la rĂ©ponse Ă  la douleur de l’hĂ´te. Ce phĂ©nomène est bĂ©nĂ©fique pour le ver, car si l’hĂ´te pouvait reconnaĂ®tre ces parasites, il rĂ©agirait et les tuerait. Il s’agit d’une voie de signalisation pro-survie dans l’organisme qui pourrait prĂ©senter un avantage thĂ©rapeutique dans le traitement des infections par les vers.

Qu’est-ce que cela signifie pour tous les consommateurs de cannabis ? C’est simple : la prochaine fois que quelqu’un vous demande pourquoi vous consommez du cannabis, rĂ©pondez simplement que vous ĂŞtes biologiquement contraint de prendre des mesures prĂ©ventives contre les vers intestinaux. Personne n’aime les vers intestinaux.

Découvre nos autres articles sur le cannabis et la santé

Published by Sakul

10/02/2023

Post a comment

Login
OR
Register
to make a comment