20/05/2023

Les 8 erreurs les plus courantes lors de la culture du cannabis

Dans cet article, nous allons examiner les 8 erreurs les plus courantes dans la culture du cannabis.

Les erreurs de culture du cannabis

La culture du cannabis peut être une expérience enrichissante, que ce soit à des fins récréatives ou médicinales. Cependant, pour ceux qui n’ont jamais cultivé cette plante, cela peut aussi être une tâche difficile. De nombreux problèmes peuvent survenir au cours du processus de culture, et même les cultivateurs expérimentés peuvent commettre des erreurs. Dans cet article, nous aborderons les cinq erreurs les plus courantes dans la culture du cannabis et la manière de les éviter.

1. arrosage excessif

L’arrosage excessif est l’une des erreurs les plus courantes commises par les cultivateurs débutants. Le cannabis a besoin d’eau pour survivre, mais un excès d’eau peut entraîner la pourriture des racines et d’autres problèmes. Lorsque le sol est constamment humide, les racines n’ont pas accès à l’oxygène, ce qui peut entraîner une mauvaise croissance, un jaunissement des feuilles, voire la mort. Pour éviter un arrosage excessif, veillez à laisser le sol sécher entre les arrosages et n’arrosez que lorsque le premier centimètre du sol est sec au toucher.

2. sous-alimentation ou suralimentation

Le cannabis a besoin de nutriments pour se développer et prospérer. Cependant, leur donner trop ou pas assez de nutriments peut poser des problèmes. Une alimentation insuffisante peut entraîner un retard de croissance, de faibles rendements et des carences en nutriments, ce qui peut provoquer un jaunissement des feuilles. Veillez à utiliser une solution nutritive de haute qualité et à suivre attentivement les instructions afin d’éviter de sous-alimenter ou de sur-alimenter vos plantes.

Une suralimentation peut amener la plante à absorber trop de nutriments, ce qui se traduit par des pointes brûlées, des feuilles jaunies et d’autres problèmes. Il est essentiel de suivre les instructions figurant sur votre solution nutritive et d’utiliser la quantité appropriée au stade de croissance de vos plantes. En outre, veillez à rincer régulièrement vos plantes avec de l’eau propre pour éliminer tout excès de nutriments et empêcher l’accumulation de nutriments dans le sol.

3. mauvais éclairage

L’éclairage est essentiel à la croissance et au développement des plantes de cannabis. Cependant, l’utilisation d’un mauvais type d’éclairage ou un éclairage insuffisant peut entraîner une croissance médiocre et de faibles rendements. Veillez à utiliser le type d’éclairage approprié pour votre installation de culture et à fournir suffisamment de lumière pour que vos plantes se développent. La règle générale est de fournir au moins 600 watts de lumière par mètre carré d’espace de culture.

4. manque de ventilation

Une bonne circulation de l’air est cruciale pour la santé des plantes de cannabis. Sans une ventilation adéquate, l’humidité de l’espace de culture peut augmenter, entraînant la formation de moisissures. Une mauvaise ventilation peut également entraîner une stagnation de l’air, ce qui peut provoquer l’asphyxie de la plante et des problèmes de parasites. Veillez à assurer une bonne ventilation en utilisant des ventilateurs d’extraction et des filtres à air pour maintenir un flux d’air sain.

5. niveaux de pH inappropriés

Ne pas gérer les parasites et les maladies

Le cannabis a besoin d’un niveau de pH spécifique pour absorber efficacement les nutriments. Si le pH est trop élevé ou trop bas, la plante aura du mal à absorber les nutriments, ce qui entraînera des carences et un retard de croissance. Le pH idéal pour les plantes de cannabis se situe entre 6,0 et 7,0. Pour maintenir des niveaux de pH corrects, utilisez un pH-mètre pour tester régulièrement l’eau et la solution nutritive.

6. récolte au mauvais moment

Récolter le cannabis au mauvais moment peut donner des bourgeons de mauvaise qualité avec une puissance réduite. Une récolte trop précoce peut donner des bourgeons immatures à faible teneur en THC, tandis qu’une récolte trop tardive peut entraîner une réduction de la puissance et de la saveur des bourgeons. Veillez à surveiller attentivement vos plantes et à les récolter au bon moment pour obtenir les meilleurs résultats.

7.Ne pas gérer les parasites et les maladies

Les plants de cannabis sont sensibles à divers ravageurs et maladies, tels que les tétranyques, les pucerons et l’oïdium. Ignorer ces problèmes peut entraîner une baisse des rendements, voire la perte de toute la récolte. Veillez à surveiller régulièrement vos plantes et à prendre les mesures appropriées pour prévenir et gérer les ravageurs et les maladies.

8. les bourgeons ne sont pas correctement séchés

Après la récolte, il est essentiel de traiter correctement les bourgeons pour obtenir la meilleure saveur, le meilleur arôme et la meilleure puissance. Un mauvais séchage peut entraîner une fumée âpre et désagréable et réduire la qualité des bourgeons. Veillez à sécher et à traiter correctement vos bourgeons en suivant les techniques appropriées et en les conservant dans un récipient hermétique.

Articles connexes :

Published by Sakul

20/05/2023